Prothèse de cuisse

Amputation de cuisse (amputation transfémorale)

La prothèse fémorale est constituée d’une emboîture, d’un genou et d’un pied prothétique

  • L’emboîture est la partie la plus importante dans la réalisation d’une prothèse. Elle sert d’interface entre le moignon et le matériel prothétique, et donne l’information au reste du système prothétique. Pour se faire elle doit répondre à des critères mécaniques, cutanés et vasculaires et elle doit être confortable pour permettre aux patients d’utiliser leur prothèse sans y penser. Les emboitures sont toujours réalisées sur moulage et font l’objet d’une attention particulière car elles conditionnent le résultat fonctionnel de l’appareillage.

Aujourd’hui, nous utilisons deux types d’emboîtures :

- emboîture quadrangulaire

- emboîture ischion intégré, utilisée dans 80% des cas (car plus physiologique) .

Dans les deux types d'emboîtures, nous pouvons utiliser soit :

- un manchon intermédiaire en silicone, polyuréthane ou copolymère associé à un système d'accroche proximal (cocseal:chabloz composant) ou accroche distale

          -une emboîture dite « de contact » : le maintien de la prothèse sur le moignon est assuré par un vide d’air artificiel et la prothèse s’enfile avec une toile de parachute ou un jersey. L’étanchéité est assurée par des valves.

Toutes nos emboîtures sont réalisées avec un double fût en thermoplastique souple à base d’ions argents permettant une diminution de la sudation, une limitation des allergies, et une plus grande souplesse.
                       
Nous utilisons également le silicone pour réaliser des emboîtures SIOCX qui permettent d'augmenter l'adhérence,la souplesse et surtout le confort en eliminants les frottements.

Nous pouvons également insérer du gel plus souple au niveau de la tablette ischiatique et du périné pour augmenter le confort dans l'emboîture.

                                                     

  • Le genou prothétique doit offrir une grande stabilité lors de la phase d’appui et une mobilité contrôlée lors de la phase pendulaire. Il existe plusieurs types de genou aux fonctionnalités différentes. Le choix du genou sera fonction de l’amputation, des attentes et des capacités du patient :
    • Genoux à axe simple
    • Genoux à verrou > 3R40 d’OTTO BOCK
    • Genoux à contrôle de la phase d’appui dynamique polycentrique ou monocentrique  (pneumatiques ou hydrauliques)
                                            
      (3R60 Otto Bock/ Total knee Ossur/3R80 Otto Bock/ Mauch Ossur)
    • Genoux à microprocesseurs : les genoux contrôlés par microprocesseur utilisent la technologie informatique pour accroître les fonctions de modèles mécaniques, pneumatiques et hydrauliques et ceux à axe simple. Ils permettent les changements de vitesse rapides, et quasi instantanés, et rendent les mouvements du genou plus naturels. Ils offrent également un meilleur contrôle de l’appui et de la flexion en terrain accidenté ou lors de descente des escaliers.
      • le GENIUM (OTTOBOCK)




         

      • Le RHEO (OSSUR)

    • Le CLEG (OTTO BOCK)

    

 

  • Le PLIE (FREEDOM)

 

               

  • Les pieds prothétiques

les pieds prothétiques pris en charge par la Sécurité sociale sont divisés en 3 classes (I, II, III) en fonction des capacités physiques du patient.

  • Pour les pieds de classe I ou II, le périmètre de marche en continu doit être supérieur à 500 mètres, la vitesse de marche doit être supérieure à 3km/h et ne doit pas engendrer de handicap lourd
    • CLASSE I :
      • multiflex (ENDOLITE)
      • 1A30 (OTTO BOCK)
    • CLASSE II :
      • Trias (OTTO BOCK)
      • Sureflex (OSSUR)
      • Adjust (OTTO BOCK)
      • Multiflex Erf (ENDOLITE)
  • Pour les pieds de classe III, la vitesse de marche doit être supérieure ou égale à 4.5km/h et/ou le patient doit pratiquer une activité sportive
    • CLASSE III :
      • 1C60 (OTTO BOCK)
                  
      • Variflex (OSSUR)
      • Talux (OSSUR)
      • Modular 3(OSSUR)
    • CLASSE IV :

     Les pieds classes IV sont prévus pour des amputations tibiales avec un moignon long

  • Axtion (OTTO BOCK)
  • Flex-symes (OSSUR)

 

 

Pour les patients n’entrant pas dans cette classification ou les patients à mobilité réduite, il existe des pieds standards tels que :

  • Le pied articulé, qui permet une flexion plantaire à l’attaque du talon. Pour sa simplicité et sa fiabilité
  • Le pied Sach, monobloc, avec une dureté de talon plus ou moins souple, par son écrasement, amorti l’attaque du talon.

Il existe également des pieds prothétiques non pris en charge par la Sécurité sociale (ou en attente d’agrément)

  • Pieds à réaction dynamique= Reflex (OSSUR)

     

  • Pieds bioniques et électroniques=Proprio Foot (Ossur)

essai MICHELANGELO
  Réglage d'une prothèse fémorale pour l'équitation autour de Nantes.  
Reportage Genium
France Télévision a réalisé un reportage diffusé lors du JT régional Pays de Loire et national

Pages